Balise 6

Que sont les Cistes ?

Les cistes ou cystes1 sont des arbrisseaux dicotylédones du genre Cistus et de la famille des Cistacées poussant le plus souvent sur le pourtour méditerranéen. Ils adorent en effet les sols secs (généralement siliceux mais aussi calcaires) et ensoleillés. De plus ils sont pyrophytes, ayant la particularité de se régénérer facilement et même de se multiplier après les incendies. Autant dire que les maquis ou les garrigues méditerranéens, si souvent touchés par les feux de forêts, sont tapissés de cistaies qui fleurissent entre le printemps et l’été (avril-juin).

Sur la devesa on trouve principalement le ciste à feuille de laurier et le ciste de montpellier. En cherchant bien on trouve aussi quelques cistes à feuille de sauge et quelques cistes blancs.

Un ciste à un intérêt espécial : le ciste à feuille de laurier, cistus laurifolius. On l’appelle ici l’argentís d’où le toponyme gentiner ou argentiner sur le territoire communal. Comme toutes les plantes aromatiques l’argentís contient des essences, des composés volatils et particulièrement inflammables (c’est d’ailleurs une adaptation de cette plante au feu, les graines germent beaucoup mieux par de fortes températures). Cette plante a permis de survivre a de nombreuses familles pauvres. En effet, dès lors que les boulangers ont commencé à remplacer l’habitude de faire son pain à la maison, l’électricité n’existant pas encore ( !), les fours étaient chauffés au bois. Or ce ciste à la particularité de très bien brûler mais aussi et surtout de produire rapidement une forte température. Donc les boulangers avaient tout intérêt à utiliser l’argentís pour pouvoir rapidement faire du pain. Nombre de personnes parmi les plus pauvres allaient donc récolter cette plante pour vendre ou échanger des fagots contre un pain. L’argentís a du permettre quelque fois d’éviter pour certains la famine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.