Balise 4

Quels sont les animaux sauvages présents dans le maquis d’Eus ?

Le territoire de la devesa est entièrement en ZNIEFF (inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) de type 2 (espaces qui intègrent des ensembles naturels fonctionnels et paysagers, possédant une cohésion élevée et plus riches que les milieux alentours.), pour avoir une idée très précise il faut consulter l’inventaire ZNIEFF. Cependant voici les animaux les plus fréquents :

Le Lézard Vert : tellement présent autrefois sur les hauteurs d’Eus, qu’il a donné un surnom au habitants d’Eus les LLUERTS, lézards en catalan

El lluert, le Lézard vert d'Eus symblole du village cqtalan
El lluert, le Lézard vert d’Eus, symbole du village

Mammifères : Sanglier, chevreuil, renard, blaireau, fouine, belette, genette, souris, rats, musaraignes, lièvre, lapin…

La Genette commune, très présente dans le maquis catalan au dessus d'Eus
La Genette commune, très présente dans le maquis catalan au dessus d’Eus

Oiseaux : circaète jean leblanc, geai, buse variable, et plein de petits oiseaux intéressants mais qui n’intéressent que les passionnés

vol circaete jean le blanc rapace
Le circaete Jean leblanc

Insectes et acariens : le plus « spectaculaire » doit être le scorpion blanc, les femelles font jusqu’à 7 cm de longueur

Le Scorpion blanc dit Languedocien eus catllart  Buthus occitanus
Le Scorpion blanc dit Languedocien  Buthus occitanus

L’ABRI DU SCORPION LANGUEDOCIEN : Les pierres : le Scorpion languedocien est une espèce qui vit en général sous des
pierres de forme plate. Il y creuse une loge plus ou moins grande plus ou moins
profonde selon la période de l’année, la taille de l’individu, ou l’ancienneté de
l’acquisition. En effet, lorsque l’hiver approche les Scorpions languedociens
creusent leur loge assez profondément, il en est de même durant l’été lors des
fortes chaleurs. La pierre est stable directement en contact avec le substrat, peu
enfoncée, elle est presque toujours exposée au soleil, généralement sur l’adré
des collines, très rarement placée sous un arbre dont le sol est recouvert de
litière. Il arrive que plusieurs individus cohabitent sous la même pierre mais les
loges ne sont pas en contact les une avec les autres. Il n’est pas rare qu’il y ait
une fourmilière sous la même pierre, mais dans ce cas, il n’y a aucun contact
entre les deux espèces. La pierre a un rôle de protection, d’une part contre les
intempéries et d’autre part contre les prédateurs.

Le cas du lapin est intéressant, la devesa est typiquement sont biotope favori, des chaos granitiques avec de l’arène ce qui facilite le creusement de terriers. Pourtant si dans les années 70, il y en avait encore, ces derniers ont été exterminés par la myxomatose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.